Winter War - Bande-annonce Vf


ce début d’année. En effet, les combats pour la libération du village Alsacien de Jebsheim seront si acharnés qu’on surnommera plus tard cette bataille, le « Stalingrad Alsacien ». Le caporal Hénaq, du côté français, et le lieutenant Shaffer, du côté américain, font tous deux partie des sections qui sont chargés de nettoyer de toute présence ennemie le bois bordant le village, et tenir ensuite les positions, condition indispensable à la prise de Jebsheim. Hénaq, gravement affecté par la mort de ses meilleurs amis dans les Vosges, n’est plus le même aux yeux de ses compagnons d’armes, d’autant que depuis son arrivée en Alsace, sa terre natale, son comportement ne cesse de se dégrader, sans que les autres soldats ne réussissent à en connaitre la raison. Les conditions climatiques épouvantables, avec des températures avoisinant les -20°, plongent cette section dans l’enfer de cet hiver alsacien. Durant quelques jours, les soldats font face au froid, à la peur et au harcèlement des assauts allemands. La petite unité américaine qui les accompagne dans cette mission, partie en reconnaissance, va se retrouver totalement isolée, acculée par des troupes allemandes venues en renfort. Hénaq , avec quelques-uns de ses hommes, va décider d’aller prêter main forte à leurs alliés d’outre atlantique. Le destin de cette poignée d’hommes, composée d’individus aux caractères très différents, va se jouer dans cet univers glacé au milieu des horreurs provoquées par cette guerre. Celui d’Henaq va se démarquer en particulier, car il va se retrouver confronté à ce qu’il redoutait le plus. Date de sortie 17 janvier 2017 (2h 20min) De David Aboucaya Avec David Aboucaya, Manuel Goncalves, Brian Messina Genre Geurre Nationalité Français



Leprachaun Borads
en 1945 la neige n'existait pas encore
J C
Nul !! Un vrai navet ce film ! Des acteurs jouant mal avec des dialogues à 2 balles le tout filmé avec lenteur dans une région qui ne ressemble en rien à l'Alsace et surtout en janvier 45 ! Ce pseudo film de guerre "à la française" ne rend pas du tout hommage aux combattants du 1er RCP ! Un alsacien de Jebsheim
Logan Cale
On dirait plus une reconstitution qu'un film...vraiment pas crédible le réalisateur
Robert Suliga
enfin un film ou tout est nul bravo !
Axel Zeer
Aah je suis vraiment partagé, d'un côté content car un film de guerre français on en voit pas souvent, la periode choisie est intéressante et y'a de quoi faire mais l'autre côté jtrouve que ce film manque de moyen, c'est pas contre le réalisateur mais en France sa manque d'ambition côté film de guerre
Le Ciné
Salut les bande annonce s arrête sur cette chaîne mais font continuer sur la chaîne suivant https://www.youtube.com/channel/UCwpkThsOvmECv5f0W70ZtBQ